Nous connaissons tous la fameuse Journée de la Femme ou bien la semaine de l’égalité Femme-Homme qui se célèbre à l’aube du printemps, au mois de mars qu’on surnomme d’ailleurs le Printemps de l’Egalité (du 8 au 25 Mars). Depuis 1966, se déroule la Semaine de l’Egalité, celle qui regroupe les combats contre toutes sortes d’inégalités et de discriminations. A l’initiative de Naima Bendjeddou, responsable d’animation au Centre Social Eugénie Cotton, Vénissieux connaitra pour sa 3ème année consécutive la Semaine de l’Egalité du 21 Mars au 27 Mars 2019. 

« Pour l’égalité, les jeunes s’engagent, on débat, on dénonce les inégalités », explique Naïma.

L’égalité est une question importante sur laquelle tous le monde a envie de travailler et surtout les jeunes. L’organisation de cet évènement qui se veut « annuel » pour Naïma, a été possible grâce à un groupe de jeunes, Humanity In Action, avec qui des projections, des débats et un tour des villes de France ont pu être possibles avec pour problématique principale l’égalité.

Cette semaine commence le 21 mars avec la journée internationale pour l’élimination et la discrimination raciale. Le 21 mars est un jour férié en Afrique du sud qui commémore les vies perdues à se battre pour la démocratie et l’égalité en Afrique du sud pendant le régime d’Apartheid (régime qui soutient la discrimination raciale). Du 21 au 27 mars plusieurs villes de France présentent cette semaine comme un moyen de sensibiliser plusieurs personnes afin de mieux lutter contre le racisme et l’intolérance. Par exemple, Lyon, Saint Etienne Paris, Strasbourg, Grenoble…

Une semaine sous forme d’ateliers à Vénissieux

Et Vénissieux donc. Plusieurs évènements ont lieu tels que des théâtres vivants, des débats, des rencontres et des projection cinéma. Par exemple vous pouvez retrouver du 21 au 27 mars 2019 le MRAP comité de Strasbourg sur un mouvement contre le racisme et l’amitié entre les peuples.

De multiples partenariats ont ainsi été réalisés avec des associations telles que la LICRA, la Souris Verte, la SOLEO, le Mouvement de la Paix, l’AELSF… L’objectif est donc d’avoir un maximum de partenaires afin de maximiser les échanges, toujours autour de l’Egalité et de varier tous les thèmes qu’elle englobe.

 

Cette semaine sous forme d’ateliers permet une meilleure interaction entre les visiteurs, et bien sûr une bonne  implication de la part de ces personnes qui viennent non seulement défendre leurs idées mais surtout partager et recevoir des uns et des autres.

Selon Naïma, c’est une manière de communiquer un maximum et de donner aussi des outils contre les inégalités ou les discriminations :

« Dans notre structure, on essaie de répondre à ces questions avec un aspect de sensibilisation avec les jeunes surtout avec pour objectif d’avancer, tout le temps. Quand tu agis, c’est que tu as subis. »

En outre tout ce qui se dit durant cette semaine est recueilli : idées, questions, solutions, etc, pour être directement envoyé au Défenseur des Droits (une institution de la république). Ainsi en s’appuyant sur des faits il sera possible d’aborder tout ces problèmes de manière officielle.

« L’égalité est un principe universel et important. Elle fait partie des valeurs de notre République et c’est le fondement de notre engagement », conclut Naïma.

Un temps fort le mercredi 27 mars

  • Jeudi 21 Mars 18H : Café/Débat sur les Inégalités Territoriales avec Humanity In Action au Centre Social Eugénie Cotton
  • Lundi 25 Mars 19H : Projection/Documentaire  » A MA PLACE suivi d’un Débat avec l’ASSO LEO au centre Eugénie Cotton
  • Du Jeudi 21 au Mardi 26 Mars : Exposition « ENFANTS REFUGIES d’Hier et d’Aujourd’hui  » présentée par la LICRA au Cinéma Gérard Philippe
  • Mercredi 27 Mars 14H : Forum de l’Egalité à la Salle des fêtes et des familles (20 av. Division Leclerc)

Fares Azzouz et Lina Sethaoui